Blooming Riders — Travail à pied : Idées d’exercices à faire l’hiver

Error

Travail à pied : Idées d’exercices à faire l’hiver

Est-ce que la pluie, le blizzard et le froid auront raison de votre motivation dans le travail à pied ? Non. Est-ce que la boue, les longes lourdes et pleines de sable handicaperont vos projets ? Non.
Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, nous sommes là pour garder vos objectifs à flot à l’aide de quelques exercices de travail à pied pour la période hivernale.

Nos conseils sur le sujet

  1. Bien équipé, tout est possible
  2. Exercice 1 : passage étroit à l’obstacle
  3. Exercice 2 : S + obstacle
  4. Exercice 3 : travailler le focus sur le cercle

1. Travail à pied : bien équipé, tout est possible

Commençons par l’évidence… L’hiver, mieux vaut faire attention au matériel qu’on emploie !

En effet, quiconque pratique le travail à pied de façon assidue sait que les longes mouillées et pleines de sables, c’est pas super fun. Ainsi, on vous recommande chaudement de vous procurer une longe en corde, certes, mais les versions plus légères (chez Horse & Ropes, par exemple) qui diminueront grandement la sensation de devoir porter 15 kilos de sable.

De même, attention aux achats de sticks et de cordelettes dans des boutiques non spécialisées… Le choix de la marque va vraiment définir le confort d’emploi ! En effet, une cordelette légère et bien conçue, toujours comme ce qu’on trouve chez Horse & Ropes, c’est aussi une garantie d’un meilleur emploi en cas d’humidité forte.

Enfin, gare au sable… Pensez à mettre des gants faits pour le travail à pied (les beaux gants d’équitation vont souvent très, très mal vivre l’excès de sable mouillé), une veste qui vous protégera de l’humidité et du sable.

Adaptez le type de séance à la météo : par exemple, s’il pleut vraiment de façon à noyer votre espace de travail, essayez de favoriser le travail en liberté ou monté. Ca vous évitera de trop patauger et de rendre votre communication alourdie par l’eau qui s’imbibe dans les longes et les cordelettes du stick…

2. Exercice 1 : passage étroit à l’obstacle

Sauter, c’est bien. Sauter des obstacles différents, c’est mieux. Si vous ne connaissez pas ce genre de travail, nous vous recommandons un petit passage par le gros (très gros) programme Horsemanship Basics, qui reprend toutes les bases si vous débutez.

Plutôt que de vous contenter du sempiternel cavaletti que vous sautez à chaque séance de travail à pied… Et si vous aligniez plusieurs blocs, ou cônes, ou objets potentiellement exploitables pour le saut en longe ou en liberté ?

>

Par exemple, des blocs peuvent être alignés les uns à côté des autres dans leur longueur ou largeur. Entraînez-vous, au fur et à mesure des répétitions, à en retirer un à chaque passage. L’objectif ? Explorer la notion de passage étroit à l’obstacle : l’obstacle, en lui-même, est un travail de passage étroit. Mais si vous alliez plus loin ?

Ce travail peut-être fait également avec des cônes. Si votre cheval bloque à un certain stade de rétrécissement de l’obstacle, pas d’inquiétude : rajoutez un objet, ressautez, récompensez beaucoup… Puis retirez-le quand il semble vraiment très, très à l’aise sur la largeur que vous avez installée.

Bien sûr, il va de soi que votre cheval doit déjà être parfaitement à l’aise sur des obstacles normaux avant de vous lancer dans ce genre d’expérimentations.

3. Exercice 2 : S + obstacle

Maintenant, on va combiner saut d’obstacle et tracé un peu plus complexe.

Connaissez-vous l’exercice du S ? Il consiste simplement à tracer un grand S avec votre cheval face à vous. Vous reculez en ligne droite, et vous envoyer alternativement votre cheval vers la droite et vers la gauche en traçant un grand S.

L’idée, c’est de rajouter sur le chemin de votre tracé quelques obstacles bas pour aller encore plus loin dans la précision de votre tracé. Démarrez simple, avec une ou deux boucles… Les plus avancés pourront faire toute une longueur de carrière !

4. Exercice 3 : travailler le focus sur le cercle

C’est un exercice déclinable à l’infini. Placez une multitude de plots ou de cônes sur un grand cercle. Nous allons de nouveau aborder la finesse de votre focus.

L’objectif, c’est de passer alternativement devant et derrière un plot sur deux, sans bouger vos pieds, uniquement en regardant bien où vous souhaitez que le cheval passe, et en le redirigeant s’il n’a pas suivi votre regard.

Ensuite, variez : 2 sur 3, 3 sur 6, 1 sur 2… Surprenez votre cheval, pour maintenir sa curiosité éveillée.

Enfin, pour les plus avancés, entraînez-vous à sauter les plots ! Vous savez déjà comment faire, avec l’exercice 1 de cet article, pour le familiariser avec des sauts très étroits. Une fois cette étape bien acquise, vous pouvez vous entraîner à décliner ce travail ici : un passage devant, un passage derrière, puis un passage au-dessus d’un plot !

Vous allez voir que cet exercice est plus difficile qu’il n’en a l’air, et que vous allez déjà pas mal pouvoir explorer ce travail de focus cet hiver.

Enjoy !