Blooming Riders — Acheter son cheval : les 9 étapes avant un essai

Error

Acheter son cheval : les 9 étapes avant un essai

Acheter son cheval… Voilà un évènement capital dans la vie d’un cavalier ! Vous en avez rêvé pendant des années et aujourd'hui, ça y est, vous êtes bien décidée à sauter le pas ! Une fois cette décision prise, par où commencer pour trouver la perle rare ? Dans cet article, nous passons en revue les 9 étapes à suivre pour préparer votre premier essai.

En partenariat avec CityHorse, nous avons réalisé une série de vidéos, diponible sur Youtube, afin d’aiguiller les cavaliers dans leurs recherches.

Nos conseils sur le sujet :

  1. Cibler sa recherche avant d'acheter son cheval
  2. Situer les ambitions
  3. Définir son budget
  4. Regarder les prix du marché
  5. Présenter son projet à un professionnel
  6. Prendre une assurance
  7. Se renseigner sur d’éventuels vices
  8. La visite vétérinaire
  9. Fixer un rendez-vous

Au cours des prochaines semaines, vous aurez l’occasion de visionner la suite de cette série : un véritable essai, avec une vraie cavalière, ainsi que tous les conseils pour que la vente se déroule sans problème.

1. Cibler sa recherche avant d'acheter son cheval

Pour chercher le cheval de vos rêves, il existe de multiples canaux de vente :

  • les petites annonces sur Internet
  • les élevages
  • les écuries de commerce
  • les ventes aux enchères

Afin de correctement cibler votre recherche, il faut commencer par établir quel est votre niveau actuel. Votre rêve initial peut vite tourner au cauchemar si vous ne prenez pas le temps de bien comprendre qui vous êtes en tant que cavalier.

Sortez-vous en compétition ? Si pas, référez-vous aux niveaux fédéraux. Si vous peinez à orienter votre niveau, faites un bilan avec un coach afin de savoir à quoi il correspond. Attention, ne surestimez pas votre niveau : plus vous serez réaliste vis-à-vis de celui-ci, meilleure sera votre recherche.

2. Situer les ambitions

Une fois votre niveau correctement évalué, il est temps d’être une fois de plus honnête avec vous-même et de définir quelles sont vos ambitions ! Chaque cavalier a un grand rêve, et parfois, on n’ose pas se l’avouer. Pensez à votre grand rêve, votre objectif, et encore une fois, passez-le en revue avec un coach pour voir s’il est réalisable avec le bon cheval.

Si vous souhaitez atteindre un certain niveau de compétition ou simplement d’équitation, vous saurez vers quel type de cheval vous diriger… Et donc vers quels budgets vous orienter.

3. Définir son budget

Vos ambitions vont définir vers quel budget il faut se diriger. C’est maintenant qu’il va falloir mettre en balance votre budget réel (l’argent que vous êtes prêt à mettre dans ce projet), et celui qui correspond à vos ambitions (le prix d’un cheval capable d’exécuter un Saint Georges, ou sauter 120 cm, par exemple).

Le budget doit inclure :

  • le cheval
  • son matériel
  • le vôtre
  • le transport
  • 1 à 2 visites vétérinaires
  • son assurance

Ensuite, il est temps de comparer ce budget aux prix du marché.

4. Regarder les prix du marché

Passez un peu de temps sur les sites d’annonce correspondant à votre cheval "idéal"… Vous verrez rapidement quelle est la moyenne de prix à laquelle un tel cheval est vendu.

Votre budget est-il en relation avec ces prix-là ?

Si oui, tant mieux. Si ça n’est pas le cas, il est toujours temps de revoir vos ambitions à la baisse et de passer votre projet en revue pour voir comment vous pouvez l’adapter.

Il existe toujours, le temps de réunir ce budget, la possibilité de fonctionner avec des demi-pensions.

5. Présenter son projet à un professionnel

Gwendoline, notre experte, recommande de réunir quelques annonces qui conviendraient et de les présenter à un professionnel. L’objectif ? Que son regard d’expert permette encore de poursuivre le tri des annonces.

Selon notre experte, plus une recherche est ciblée, mieux celle-ci est préparée, et moins vous perdrez de temps sur les routes à essayer trop de chevaux qui, finalement, n’entrent pas dans les cases.

6. Prendre une assurance

Avant d’aller essayer un cheval, pensez à vous assurer en prenant une licence auprès de votre fédération ! Le système est simple : en passant par un club ou un professionnel, vous commandez une licence qui assure votre pratique de l’équitation. Ceci évite tout conflit si un essai engendre un incident et vous protège.

7. Se renseigner sur d’éventuels vices

Une fois que vous avez entamé votre sélection, il est temps d’appeler les annonceurs et les vendeurs pour prendre plus d’informations sur le cheval.

Gwendoline recommande de demander si le cheval a des vices ou des stéréotypies : tic à l’air, à l’ours, autre souci… Ceci permet de venir en pleine connaissance de cause.

8. La visite vétérinaire

Acheter son cheval, c'est aussi passer par la case visite véto ! Certains vendeurs ont déjà fait réaliser une visite vétérinaire. Si c’est le cas, pensez à la demander afin de voir ce qui a été réalisé lors de la visite et de passer celle-ci en revue.

Sinon, pensez à appeler un vétérinaire compétent afin de préparer une éventuelle visite.

9. Acheter son cheval : fixer un rendez-vous

9ème et dernière étape : il est temps de fixer des rendez-vous avec les chevaux que vous avez toujours dans votre sélection !

Rendez-vous au prochain article, dans lesquels on parlera du déroulement de l’essai.

Infos additionnelles :